Le site d'une ville naturellement entreprenante

Mairie de La Souterraine

Coordonnées

1, rue de l’Hermitage - BP5 - 23300 La Souterraine

Tél : 05 55 63 97 80 - Fax : 05 55 63 97 99

Par mail, cliquez ici

Permanence

Vendredi 17 Septembre 2021
Elu : Étienne Lejeune
-- -- -- -- --
07 89 09 38 64
Personnel : Gardien
-- -- -- -- --
06 49 53 77 68

Warning: syslog() has been disabled for security reasons in /home/www/lasouterraine/modules/syslog/syslog.module on line 118

Vous êtes ici

La Conférence de Denis Malabou


Une conférence sur "les associations au cœur de l’économie sociale et solidaire sur le territoire" était tenue samedi 18 février 2012, au cirque Valdi.

Cette conférence, animée par Denis Malabou, Maître de Conférences à l’Université de Limoges, Président de la CRES du Limousin (Chambre Régionale d’Economie Sociale ) et Vice-Président du CESR du Limousin (Conseil Economique et Social Régional), s'articulait autour de trois points importants :


1er point : Les forces des associations face au système du tout marché


Dans l’économie du tout marché, nous avons une vision de la société à court terme, au jour le jour. Cela a pour conséquences un manque de lisibilité, de planification. Concernant le monde associatif, on est sur une vision long terme : la durée de vie d’une association est illimitée et ses actions s’inscrivent sur la longue durée. Pour citer un exemple : la lutte contre l’illettrisme est une action qui ne peut se réaliser que sur la longue durée. Aussi, le monde associatif a une vision à long terme de la société.

Dans l’économie du tout marché, on se connait mal, tout passe par le marché. Aussi, le marché de l’emploi est instable, les employés étant considérés comme des "outils de production" et non comme des Hommes en tant que tel. Au niveau des associations, la place de l’Homme est différente. L’association œuvre pour l’intérêt collectif, on connait les bénévoles et on se connait entre bénévoles.

Dans l’économie du tout marché, il faut noter le phénomène de gigantisme. Les entreprises deviennent de plus en plus importantes et puissantes. Quelques unes d’entre elles sont d’ailleurs plus riches que certains états. On remarque une impuissance du politique face à l’économique car ont est en présence de réel empires économiques. A l’inverse, au niveau des associations, pas de gigantisme. Les associations sont des structures qui créent de la proximité entre les êtres humains.

Enfin, dans l’économie du tout marché, on constate des phénomènes d’exclusion. L’économie du tout marché est incapable d’éviter l’exclusion. A l’inverse, l’association lutte contre les exclusions quelque soit leur forme : exclusion en termes d’emploi, d’accès aux soins, de logement, d’éducation, etc.

Il faut souligner le lien qu’il existe entre associations et collectivités territoriales. Les élus locaux s’appuient sur le travail des associations qui initient de nombreux projets et les accompagnent dans leurs démarches. Les associations jouent un rôle d’aiguillage pour les pouvoirs publics.

En conclusion, l’association est le "contre poison" de l’économie de marché.


2e point : Les principales difficultés rencontrées par les associations


Les associations sont confrontées à deux difficultés principales.

D’une part le problème financier : à la fois un problème de valorisation de l’action associative, une prise en comte de cette valeur dans les indicateurs de richesse ; et une difficulté relative à la recherche de fonds.

D’autre part, les associations sont confrontées à la crise de l’engagement : à la fois liée à des problèmes de comportements des bénévoles (le contrat d’engagement bénévole peut être une solution à mettre en place) ; et un problème de professionnalisation nécessaire des bénévoles (plusieurs dispositifs de formations sont ouverts aux associations pour remédier à cette difficulté).


3e point : Les opportunités dont peut se saisir le monde associatif


Il existe plusieurs opportunités dont peuvent se saisir les associations :

  • La professionnalisation

Plusieurs dispositifs existent en ce domaine pour accompagner les associations : Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) , Dispositif géré par Limousin actif, etc.

  • La mise en valeur de l’activité des associations par la communication (marketing) et la mobilisation de fonds par l’activité économique "classique" (buvette, loto…)

Le "savoir faire" et le "faire savoir" doivent tous les deux être développés par les associations.

  • La mutualisation des moyens

Les associations ont souvent peur de mutualiser. Mais, contrairement à l’économie de marché, lorsque l’on "fusionne" cela ne détruit pas d’emploi mais permet souvent d’en créer. En effet, à plusieurs il est possible d’embaucher un salarié et partager les frais associés.

Un regroupement géographique peut également être intéressant en terme de mutualisation de matériel tels que des logiciels, du matériel informatique, etc. Dans cette logique il faut noter le soutien de la commune qui met en place une maison des associations.

>> Flash...

sam 18 sep (Jour entier) à dim 19 sep (Jour entier) | Journées européennes du patrimoine
Le temps d’un été…
sam 18 sep 14:00 à 17:30 | World Cleanup Day

Agenda

A vos tablettes ! Sportifs, culturels, politiques, associatifs, etc. les rendez-vous sostraniens rempliront votre agenda pour une vie active et enrichissante.

lun 21 juin (Jour entier) à mar 21 sep (Jour entier)
sam 18 sep (Jour entier) à dim 19 sep (Jour entier)
sam 18 sep 14:00 à 17:30
lun 27 sep (Jour entier) à ven 1 oct (Jour entier)